La NASA a récemment fêté ses 60 ans d’existence et nous réserve encore de grands projets pour les prochaines années à venir. Bien qu’il y ait d’autres acteurs qui entrent en concurrence avec elle, la NASA a toujours une excellente réputation. Après des années de recherche, elle a fortement contribué à l’apparition de gadgets qui sont maintenant indispensables à la maison ! Zoom sur ces trouvailles.

L’aspirateur de table

L’aspirateur de table existe depuis les années 90, mais c’est une invention qui n’a de cesse d’évoluer. Afin d’avoir la possibilité de prendre de petites roches lunaires, la Nasa a dû fabriquer une perceuse économe et sans fil. La Société Black & Decker a contribué au projet en mettant en marche le foret. Suite à cela, la firme a associé aspirateur de table et perceuse pour concevoir l’aspirateur portable Dustbuster.

La caméra numérique

Sachez que le capteur CMOS ou Complementary metal oxyde semiconductor, résulte de recherches d’ingénieurs du Jet Propulsory Lab de la Nasa. Ils ont compris qu’avoir des capteurs photo de petites tailles étaient indispensables pour tenir sur les modules spatiaux. En quelque sorte, ce sont les ancêtres de nos appareils photos modernes. Minuscule, consommant peu d’énergie et d’une excellente précision, on retrouve ces capteurs sur la plupart des smartphones et des appareils photo numériques.

Le thermomètre auriculaire

Cette invention a fait un bon bout de chemin avant d’atterrir dans notre trousse de premiers soins. Il est basé sur le thermomètre astronomique qui use de la technologie infrarouge pour évaluer la température des étoiles. L’énergie qui en ressort par les ondes donne des données précises sur la chaleur propagée. Cela est aussi valable chez l’être humain, en évaluant l’énergie qui est produite par le tympan. Il n’y a donc pas de contact avec les muqueuses, réduisant ainsi les risques d’infection. Il est parfait pour les nouveau-nés et les personnes malades.

La paire de basket Nike Air Max

Non vous ne rêvez pas ! Une des paires de basket les plus populaires en monde résulte de travaux de la Nasa. Les fondateurs de Nike recherchaient une technologie pour proposer un bon amorti aux coureurs et ont accepté l’assistance de Marion Franklin Rudy, un ingénieur de la Nasa. Il a pensé que ses travaux sur les couches protectrices des casques des astronautes pouvaient être utiles sur la semelle sportive. Et il a eu raison !